Rechercher
Sélectionnez votre langue
More languages
  • Български
  • 简体中文
  • Čeština
  • Suomi
  • Deutsch
  • Ελληνικά
  • עברית
  • Magyar
  • Italiano
  • 日本語
  • Polski
  • Portuguese, International
  • Română
  • Русский
  • Español
  • Українська

Waterloo

BIENVENUE À WATERLOO, AUX PORTES DE BRUXELLES...

Située dans la province du Brabant wallon, à 16 km au sud de Bruxelles, Waterloo s’étend sur une superficie de 2.102 hectares dont 99 de bois faisant partie de la forêt de Soignes.

Waterloo ou "prairie humide" doit d’abord sa renommée aux paveurs.
On dit même que la Place Rouge de Moscou fut pavée par des Waterlootois ! Une sucrerie, quatre savonneries et quelques brasseries y établirent leurs quartiers. Aujourd’hui ses boutiques de luxe, son agréable centre commercial, ses nombreuses activités culturelles et infrastructures hôtelières et sportives attirent un public nombreux. Waterloo allie avec harmonie la vie économique à celle de ses nombreux habitants et touristes...

Waterloo compte près de 30.000 habitants, dont environ 6.000 étrangers provenant de 115 pays!
Waterloo est jumelée à Rambouillet (France), Nagakute (Japon) et Differdange (Grand-Duché de Luxembourg).

"WATERLOO CONNECTION"

Il n’y a qu’un Waterloo qui garde les traces d’une bataille qui changea le destin de l’Europe en 1815.
Symbole de victoire remportée sur un adversaire redoutable et redouté, au prestige exceptionnel, plus de 124 lieux dans le monde ont adopté ce nom, apporté par d’anciens combattants de 1815. Depuis 1996, la "Waterloo Connection" lie toutes ses cités dans le but pacifique de développer échanges et contacts humains.

Personnages célèbres :

  • Sœur Sourire ("The Singing Nun"), Qui ne se souvient pas de "Dominique, -nique,- nique…" retentissant tube qui lui valut d’être n°1 au Top américain en 1963 et de vendre plus de disques que les Beatles et Elvis Presley réunis ? Sœur Sourire a vécu dans le couvent de Fichermont, situé à quelques centaines de mètres de la célèbre butte du lion.
  • Morris, le père de’ Lucky Luke’, faisait partie de la "Bande des Quatre de Waterloo" avec Jijé (père de "Spirou et Fantasio"), Wil (père d’ "Isabelle"l et Franquin (père de 'Gaston Lagaffe’).
  • Jules Bastin, Chanteur lyrique à la carrière internationale. La salle culturelle de la cité lui est dédiée.

HISTORIQUE , LE VILLAGE DES PAVEURS...

Waterloo a connu une présence humaine dès l’ère mésolithique, voire paléolithique.
C’est en 1128 que le nom de la localité apparaît dans les textes, sous forme d’un lieu-dit WATERLOTS.

Waterloo est cependant encore loin d’être le bourg, village-étape, situé à l’entrée de la forêt de Soignes, connu et apprécié par les voyageurs, soldats ou notables.

Le Village sera même régulièrement fréquenté vers 1600 par l’Infante Isabelle – Gouvernante de nos Provinces qui donnera même son nom à une drève…
C’est aux 16è et 17è siècles que Waterloo connaît un développement important car situé sur l’axe reliant Bruxelles à Genappe et aux régions de la houille.

Outre les quelques fermes et auberges, la commune est occupée par des forestiers, attirés par la proximité de Bruxelles et d’une route favorisant l’écoulement de leur charbon de bois.
Waterloo sert de relais aux voyageurs, heureux d’être sortis indemnes de cette sombre et mystérieuse forêt de Soignes, propice à certains brigands.

En 1687, le Marquis de Gastanaga, Gouverneur des Pays-Bas, fait construire à Waterloo la Chapelle Royale dans le vain espoir de voir son Roi Charles II donner naissance à une descendance masculine.

Enfin, c’est l’époque où Waterloo est sous l’emprise de jacques Pastur, dit « Jaco », sorte de mercenaire tantôt à la solde de la France ou de l’Espagne, qui eût le privilège de battre les troupes anglaises du Duc de Marlborough en 1705. Prémices au 18 juin 1815 et sa célèbre bataille.

Pendant longtemps, la vocation économique de la localité était principalement agricole. Début 19è, on notait une évolution intéressante de la commune qui comptait un moulin à vent, deux brasseries et une distillerie. Un peu plus tard, on nota même une sucrerie, une usine de produits chimiques, cinq savonneries et de nombreuses entreprises de pavage qui ont fait la réputation de Waterloo.

Ces dernières décennies, Waterloo connaît un essor économique important  en abritant le siège de nombreuses  entreprises européennes de renom, mais tout en préservant l’habitat et la qualité de vie de ses concitoyens.

 

PATRIMOINE CIVIL

Domaine d'Argenteuil

Le domaine d'Argenteuil
(site classé - non visitable)

À la lisière sud de la Forêt de Soignes, le Comte de Meeûs, Gouverneur de la Société Générale de Belgique (actuellement Banque Fortis/BNP), acquit en 1831 cette somptueuse propriété qui donna diverses réalisations architecturales.

 

Le Château Tuck
(non visitable)

Du nom de l’homme d'affaires américain qui le fit construire durant l’entre-deux-guerres, fut la résidence du Roi Léopold III et de sa famille de 1960 à 2002.

Depuis septembre 2004, le château et son parc de 136 ha sont devenus un site privé dont le propriétaire est spécialiste en éthologie.

Château d'Argenteuil

Le Château d'Argenteuil (anciennement de Meeus)
(non visitable)

Dévasté par un incendie en 1847, le château actuel flanqué de quatre tours carrées est dû au talent du célèbre architecte de l’époque, Cluysenaar. Depuis 1993, le château et son parc de 14 ha abritent la Scandinavian School.

Chapelle Musicale Reine Elisabeth

La Chapelle Musicale Reine Elisabeth (1939) 
(non visitable)

Témoignage de l’architecture moderniste en Brabant wallon, situé dans un cadre de verdure exceptionnel.

Outre le Concours Musical, l'association a lancé un programme de formation musicale international par des professeurs renommés tels que José van Dam, Abel Rahman El Bacha,…

www.cmre.be

MUSÉE LOCAL

Musée de Waterloo

Waterloo, de Victor Hugo au Groupe ABBA : un nom universellement connu !

Au premier étage de la Maison du Tourisme, découvrez ce musée qui vous fera revivre l'histoire d'un petit hameau aux portes de Bruxelles.

Par des pièces du paléolithique, des premiers documents officialisant Waterloo en 1128, le Musée vous fera traverser les siècles d'une histoire plus riche qu'un célèbre champ de bataille.

Cette entité deviendra plus tard une ville cosmopolite connue dans le monde entier.

OUVERTURE :

  • Tous les jours (sauf le 1er janvier et le 25 décembre)
  • De juin à septembre de 09:30 à 18:00
  • D'octobre à mai  de 10:00 à 17:00

Maison du Tourisme de Waterloo (1er étage)
Chaussée de Bruxelles 218
1410 Waterloo
Tél.: +32 (0)2 352 09 10

LES STATUES DE WATERLOO

L’épi

Monument au Civisme du sculpteur waterlootois Denis. Ce grain de vie en deuil contient les terres de l’Yser, de la Lys, de Sallenelles et des cendres de Dachau.

Voir notre "Promenade sculpturale de Waterloo" (parmi nos balades) pour en savoir plus sur les diverses statues qui agrémentent le centre de la commune.

Le Paveur

Rue des Piles/Chemin des Postes – Chenois

Cette sculpture du waterlootois Pitot honore un ancien métier, fleuron de Waterloo au XIXe siècle.

FOLKLORE

Géant Jules le Paveur

Le Géant "Jules le Paveur"

Le géant Jules le Paveur évoque le souvenir d'une classe laborieuse, les paveurs, installés dans le quartier du Chenois.

Il vit le jour à la fin des années 1980.

PATRIMOINE RELIGIEUX

Chapelle Royale - Eglise Saint-Joseph

Chapelle Royale - Eglise Saint-Joseph (classée)

En face du célèbre Musée Wellington et située à côté de la Maison du Tourisme, vous découvrez l'église Saint Joseph qui n'était primitivement qu'une chapelle.

Elle fut achevée en 1689 et bénie en 1690 par le vicaire général de l'archevêché, en présence du Gouverneur Général, Marquis de Gastanaga (la Belgique appartenait alors à l'Espagne).

Le marquis l'avait fait bâtir dans l'espoir - qui ne se réalisa pas - que le Roi Charles II ait un héritier. Cet espoir se lit encore sur le fronton du porche entre les deux lions de pierre.

Le dôme a été restauré en 1844; il est couronné par une coupole dont les quatre renflements reproduisent la forme de quatre feuilles et éclairé par six oeils de boeuf et par une lanterne cylindrique à huit fenêtres. Cette imposante coupole est le dernier monument belge de l’époque espagnole.

Au lendemain des combats de 1815, elle devint mémorial britannique.

Les plaques funéraires, apposées sur les murs du fond de l'église, évoquent quelques pages éclatantes d'actions militaires.

La chapelle est classée.

A voir : bas-reliefs dédiés aux soldats et un buste de Wellington, œuvre d’Adams.

Un nouvel édifice est inauguré en 1824.  Cette même année, on entame la construction du presbytère (situé à droite de l'église, actuellement siège de la Maison du Tourisme de Waterloo).

En 1855, la troisième église conçue par l'architecte Emile Coulon voit le jour.

A noter que la remarquable chaire de vérité de style baroque probablement due à l'anversois Van Hoof provient de l'abbaye cistercienne d'Aywiers, tout comme les bancs de communion. Remarquez également les stalles, le Maître-Autel de même que les vitraux tout aussi exceptionnels.

Couvent de Fichermont

Couvent de Fichermont

C'est dans ce couvent que Soeur Gabrielle devient "Soeur Sourire" ("The Singing Nun"). Sa chanson obtient un succès mondial et est n°1 au Billboard américain en 1963.

Le couvent des Dominicains eut bien du mal à retrouver le calme nécessaire après ce tumulte médiatique. 

Aujourd'hui, il accueille une communauté catholique : "le Verbe de Vie" (www.leverbedevie.net).

Eglise Saint-François d'Assise - Chenois

Bâtie en pierre blanche de Plancenoit, elle possède de très beaux vitraux modernes de Joors d’Anvers.

Eglise Saint-Paul

Eglise Saint-Paul

Edifice réa

 

MAISON DU TOURISME DE WATERLOO
Chaussée de Bruxelles 218
1410 Waterloo
Tel. : +32 (0)2 352 09 10
Fax : +32.(0)2 354 22 23
Site : waterloo-tourisme.be
E-mail : info@waterloo-tourisme.be

Voir les numéros utiles